Blog

Ici, on raconte plein de choses, que ce soient nos coups de cœur, nos pérégrinations de tournée, nos enregistrements, et plus si affinités.

Foxeagle / Mona Kazu, arrêt 2 : Dijon

On y est : 4 dates de suite, on attaque sérieusement la tournée pour fêter la sortie du vinyle, car oui, ils sont enfin arrivés, et ils sont trop beaux !

Merch : le vinyle est là !

Début en douceur dans un lieu qu'on a déjà fréquenté tant en spectateur (le dernier concert vu étant certainement celui, excellent, de Zëro) qu'en musicien (une fois avec Mona Kazu, une autre avec Tomek il y a… longtemps) : Le Deep Inside, lieu connu pour sa programmation plutôt rock'n'roll.

Ambiance Deep Inside

Les concerts se déroulent dans sa cave minuscule - il doit tenir 50 personnes maximum. La scène elle aussi n'est pas bien grande, mais à 2, ça va. Hormis une petite frayeur sur le matériel disponible qui s'avérera finalement être ok après recherches et bidouilles, les 2 concerts se déroulent sans encombre.

Foxeagle au Deep Inside

On discute ensuite avec une ancienne fan de Blumen[1], dont le retour d'amour fait le plus grand bien : on se dit que tout n'est pas vain et que notre musique sert à quelque chose, c'est précieux. Elle officie également sous le nom de Dame Nerve pour un projet solo.

MK au Deep Inside

Note

[1] Le 1er groupe de Priscille

Tournée Foxeagle + Mona Kazu = go !

Après 2 semaines principalement consacrées à la lecture musicale autour des Médusés (une résidence et 3 représentations), nous reprenons la route, mais cette fois accompagnés d'Émilie aka Foxeagle, pour le début de notre tournée commune. Nous venons de sortir officiellement un split single vinyle 45 tours, mais la fabrication étant à la ramasse sur les délais, nous ne les avons hélas pas encore reçus pour la 1e date. Les 2 titres sont cependant disponibles en numérique sur bandcamp.

La Chaouée @ Metz

Nous passons prendre Émilie à Dijon puis direction Metz pour le concert du soir à la Chaouée, café associatif bien connu. Nous arrivons suffisamment tôt pour se poser un peu et découvrir le lieu : la salle de concert est au sous-sol, dans une cave un peu humide. On s'installe tout en attendant le sonorisateur. Une fois arrivé, il nous explique que la veille, c'est une autre personne qui a géré le son et n'a rien replacé comme d'habitude. Du coup, la balance commence en retard, mais on finit par avoir un son qui va bien. On laisse la place à Foxeagle pour une balance rapide.

On découvre le set de Foxeagle incluant ses nouveaux morceaux tout juste sortis sur un EP CD 3 titres et c'est peu de dire que c'est très prenant ! On prend la relève, avec une envie de donner autant qu'on vient de recevoir.
La bonne surprise est de retrouver Biou qui a fait le déplacement depuis le Luxembourg (il habitait précédemment… Metz) et en profite pour faire quelques photos (dont celle ci-dessous, merci Biou !). Pure coïncidence, on tombe nez à nez avec notre ami Manu, technicien pour la compagnie Carabosse (ils sont en spectacle cette semaine-là à côté de Metz) et accompagnant les Enclumés depuis des années, qui vient finir tranquillement sa soirée avec une partie de l'équipe à la Chaouée ! On en profite pour déguster les différentes variantes de la bière locale, la Bon Poison, et discuter de tout et rien.

Foxeagle @ La Chaouée

Concert à la Chaouée - Metz

Le lendemain matin, rien de tel que déguster un cramique, spécialité régionale achetée à la pâtisserie Jean située sur la place d'armes, juste en face de la cathédrale. Contrairement à ce qui est écrit dans l'article de Wikipédia lié juste au-dessus, la version qu'on trouve ici n'est pas fourrée aux raisins secs mais aux pépites de chocolat, et c'est un délice le matin pour prendre des forces avant le départ.

Cathédrale de Metz

Back to Lyon

On retrouve avec plaisir le Kraspek Myzik où l'on a déjà joué 2 fois auparavant. Accueil tranquille, balances rapides.

En première partie de soirée, on découvre un groupe de Lyon, Kayak, avec une chanteuse venant du théâtre, un guitariste et un 3e membre aux machines mélangeant hip-hop et rock. Chouette concert.

Cette fois à 2, nous n'avons pas de problème pour trouver notre place sur la petite scène du Kraspek et le set se déroule à merveille.

Concert au Kraspek

Il est juste dommage de constater que la curiosité à découvrir des propositions musicales n'est pas toujours réciproque entre groupes…

Merci à Anne Marie (merci pour les photos !), JL et Francis d'être passés nous voir ! ❤️ sur vous !

Rendez-vous en terres stéphanoises

Partant d'Yvoire, nous traversons de beaux paysages enneigés (un peu moins que la veille, toutefois), puis nous décidons d'une halte à Annecy où nous pique-niquons au bord du lac. On apprécie la vue sur le lac (et ses nombreux cygnes) et les montagnes alentours.

Lac d'Annecy

On poursuit la route jusqu'au pub Key West où nous jouons ce soir.
Mon 1er souvenir de Saint-Étienne est un concert des excellents Juno (2 albums chez DeSoto) vu dans un tout petit lieu, organisé par une asso… une grosse, grosse claque. Mais revenons à Mona Kazu.

L'installation se fait sans encombre… on attend l'heure du concert, devant une crêpe maison.

MK au Key West

Le concert se déroule sans encombre, sans grande éclate non plus de par la configuration du lieu qui sépare la salle de concert de celle du bar, stratégiquement l'alcool l'emporte parfois sur la musique, on ne va pas se voiler la face… Un grand merci à Éric d'être passé nous voir, ça fait toujours plaisir de pouvoir discuter avec des amis sur la route.

Y a pas que de l'eau à Thonon

Encore planant du concert de la veille (nous écoutons d'ailleurs les albums dans l'auto), nous prenons la route en direction de Thonon-les-Bains, essuyons de belles averses de pluie rageuses, puis traversons un paysage bien enneigé[1] : nous sommes en avril, il fait froid, tout va bien.

Sur la route de Thonon

Nous arrivons à trouver la rue et le Chante Coq malgré un GPS récalcitrant qui veut nous faire passer par des rues piétonnes et des sens interdits. Nous sommes accueillis aux petits oignons par Mathilde et nous prenons place sur la (mini) scène près de vinyles des années 70 (notamment) dont certains fleurent bon la liberté des mœurs d'alors…

Mona Kazu mini scène

Le concert est déconcertant, le public est assez bruyant, mais certain·e·s viendront nous voir ensuite pour dire le bien qu'il·elle·s ont pensé de notre musique. Va comprendre. Il semble que ce soit habituel, au grand désarroi de Mathilde et son équipe, qui aimerait faire en sorte qu'il y ait une vraie écoute pour les groupes qu'elle invite à se produire.

concert au Chante Coq

On discute ensuite autour d'un repas, de musique, labels, festivals, lieux pour jouer, on sent la passion, l'échange est enrichissant. On a aussi une pensée pour Foxeagle et Don Aman passés par là il y a quelques mois.

Lights

Nous repartons le lendemain matin après un petit déjeuner incroyable, faisons un petit détour à Yvoire, un joli petit village fort touristique, mais vu le vent glacial, on y rencontre assez peu de monde, à part des groupes d'ados qui ont des défis à relever, dont celui de se faire photographier avec des gens, du coup on y passe, ahah.

Le Léman depuis Yvoire

PS : nous décrétons Thonon ville au tarif de stationnement le plus élevé de la tournée…

Note

[1] Il est tombé près de 20 cm de neige la nuit passée…

- page 4 de 5 -